Prochaine section Définitions
Prévention secondaire de l’AVC

Prévention secondaire de l’AVC

7e édition – 2020 MISE À JOUR


Sections du module et ressources
Prévention secondaire de l’AVC - Mise à jour 2020 - Vue d’ensemble du chapitre +-

Portée du chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC

Le chapitre se concentre sur la réduction du risque d’AVC récidivant chez les patients ayant subi un premier AVC ou un premier AIT. Dans certains cas, ce chapitre guidera les prestataires de soins en fournissant des orientations basées sur l’état de santé actuel du patient et la présence significative d’un ou plusieurs facteurs de risque vasculaire chez les personnes à risque élevé d’AVC ou d’AIT.

La prévention primaire et la réduction de la prévalence des facteurs de risque dans la population générale ne sont pas les principaux objectifs des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC; par conséquent, seules certaines recommandations qui ont trait à la prévention primaire s’y trouvent. Un ensemble complet de recommandations pour la prévention primaire sont reprises dans des directives de grande qualité mises au point par d’autres organisations (comme la Société canadienne de cardiologie, les directives de pression artérielle d’Hypertension Canada, les lignes directrices du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs et les Directives canadiennes en matière d’activité physique). 

 

 
Faits saillants de la mise à jour 2020 du chapitre sur la Prévention secondaire de l’AVC +-

La mise à jour 2020 du chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC des Recommandations renforce le corpus évolutif et croissant de données probantes de recherche accessibles pour orienter les services de prévention. Le chapitre met l’accent sur une démarche coordonnée et organisée de l’évaluation et une prise en charge résolue des facteurs de risque.

Le chapitre de la septième édition des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC (Recommandations) sur la prévention secondaire de l’AVC 2020 remplace toutes les recommandations contenues dans le chapitre de la sixième édition des Recommandations sur la prévention secondaire de l’AVC 2017.

Mises à jour et ajouts importants dans le chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC des Recommandations 2020, basés sur de nouvelles données probantes :

  • Nouvelles recommandations de triage simplifié pour les patients présentant un AIT aigu et des AVC mineurs;
  • Recommandations mises à jour concernant le bilan diagnostique des patients ayant subi un AVC ischémique ou un AIT (imagerie, échocardiographie pour la détection du FOP, palpation du pouls pour le dépistage opportuniste de la fibrillation auriculaire et test de thrombophilie);
  • Nouvelle section sur la prise en charge périopératoire du traitement anticoagulant et antiplaquettaire;
  • Nouvelle recommandation concernant les essais de traitement de l’AVC embolique d’origine indéterminée;
  • Recommandation mise à jour concernant la durée du traitement antiplaquettaire à double modalité après un AIT ou un AVC mineur;
  • Nouvelle recommandation concernant le schéma de traitement de l’essai THALES;
  • Nouvelle recommandation concernant l’hypertension permissive chez les patients souffrant d’ischémie hémodynamique liée à une sténose critique d’une artère extracrânienne ou intracrânienne;
  • Nouvelle recommandation concernant la pose d’endoprothèses dans l’artère vertébrale;
  • Recommandations mises à jour concernant la prise en charge des patients atteints de fibrillation auriculaire;
  • Recommandations mises à jour concernant la prise en charge des patients présentant un foramen ovale perméable;
  • Mise à jour des recommandations concernant la dissection des artères cervicocéphaliques;
  • Nouvelle recommandation sur le traitement par inhibiteur de PCSK9 pour la prise en charge des lipides;
  • Nouvelle recommandation concernant les patients ayant subi un AVC associé au cancer;
  • Nouvelle recommandation concernant la vaccination contre la grippe et les mises en garde liées à la pollution de l’air;
  • Recommandations sur les soins virtuels pour la prévention secondaire de l’AVC.

De plus, le groupe de rédaction a examiné et analysé des tendances émergentes dans la recherche sur la prévention de l’AVC. Il s’agit de domaines que le groupe a jugé important de surveiller, mais les données probantes ne sont pas suffisamment claires au moment de la publication de ces lignes directrices pour faire des énoncés de recommandation particuliers. Ces domaines comprennent la prédisposition génétique et les biomarqueurs (p. ex., ACE2) et le Doppler transcrânien.

Méthodologie d’élaboration des lignes directrices +-

La méthodologie détaillée et l’explication de chacune de ces étapes dans l’élaboration et la diffusion des Recommandations sont offertes dans le manuel Aperçu et méthodologie des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, accessible sur le site Web des pratiques optimales de soins de l’AVC au Canada, au https://www.pratiquesoptimalesavc.ca/recommandations/apercu-methodologie-et-transfert-des-connaissances.

Gestion des conflits d’intérêts au sein des Recommandations : Tous les participants potentiels à l’élaboration des recommandations et au processus de révision doivent, avant d’y prendre part, signer des ententes de confidentialité et divulguer par écrit tout conflit d’intérêts réel ou potentiel. Les coprésidents du comité consultatif des Recommandations et les membres du personnel concernés de la fondation examinent tout conflit d’intérêts divulgué afin d’en évaluer l’incidence potentielle. Les candidats aux groupes de rédaction qui ont des conflits d’intérêts jugés importants en ce qui concerne les sujets du chapitre en question ne sont pas sélectionnés comme membres du groupe de rédaction ou examinateurs. Les participants qui ont des conflits d’intérêts sur un sujet particulier sont signalés au début des discussions sur ce sujet et sont exclus du vote. Si l’un des coprésidents a un conflit d’intérêts, il lui est interdit de présider la discussion; un autre participant sans conflit d’intérêts assume alors les fonctions de président pour cette discussion, le vote assurant ainsi l’équilibre et l’impartialité des échanges. Des cadres supérieurs de Cœur + AVC qui n’ont aucun conflit d’intérêts participent à toutes les discussions des groupes de rédaction et interviennent en cas de parti pris malvenu de l’un des membres de ces groupes. Les déclarations de conflit d’intérêts des membres du groupe de rédaction se trouvent à l’annexe 1.

Remerciements +-

La fondation remercie sincèrement les chefs et les membres du groupe de rédaction sur la prévention secondaire de l’AVC et tous ceux qui ont donné de leur temps et partagé leurs connaissances dans le but de mettre à jour les recommandations. Des membres du Consortium neurovasculaire canadien ont participé à tous les aspects de l’élaboration des présentes recommandations, qui ont fait l’objet d’une révision externe par : Jason Andrade, Rohit Bhatia, Margie Burns, Elena Adela Cora, Roxanne Cournoyer, Laurent Derex, Paul Dorian, Charles Duffy, Eric Ehrensperger, Yuriy Flomin, Kirsten George-Phillips, Sarah Grant, Milan Gupta, Rahul Jain, Shirin Jalani, Glen Jickling, Hooman Kamel, Hong Kao, Lisa Keon, Lisa Korec, Catherine Legault, Gerald MacDonald, GB John Mancini, Michael MacDonald, Kaylee Murphy, Kelvin Kuan Huei Ng, Darlene Peacock, Andre Roussin, Joanna D. Schaafsma, Peter Senior, Aleksander Tkach, Sean Virani et Janice Williams. Nous remercions les membres du Comité consultatif canadien sur les pratiques optimales en matière d’AVC et le Comité consultatif canadien sur la qualité des soins de l’AVC, notamment Eric Smith (coprésident), Anita Mountain (coprésidente), Leanne Casaubon, Gord Gubitz, Dar Dowlatshahi, Dylan Blacquiere, Louise Clément, Thalia Field, Farrell Leibovitch, Christine Papoushek, Jeffrey Habert, Barbara Campbell, Joyce Fung, Michael Hill, Tim Hillier, Thomas Jeerakathil, Eddy Lang, Pascale Lavoie, Beth Linkewich, Colleen O’Connell, Melanie Penn, Jai Shankar, Debbie Timpson, Theodore Wein et Katie White. Nous remercions Norine Foley et l’équipe d’analyse des données probantes chez workHORSE; Laurie Charest de Cœur + AVC pour sa coordination des équipes et des processus des Recommandations; Andrea deJong ,Francine Forget Marin et les équipes internes de Cœur + AVC – respectivement chargées des communications, de la traduction, du transfert des connaissances, de la mobilisation, des politiques de santé et des solutions numériques – qui ont contribué à l’élaboration de ces recommandations et à leur publication.  

Membres du comité de consultation et d’examen communautaire (CCEC)

Cœur + AVC est particulièrement reconnaissante envers les membres du comité de consultation et d’examen communautaire qui ont passé en revue toutes les sections de ce chapitre, partagé leurs expériences personnelles et expliqué ce qui a optimisé leur cheminement ou ce qui aurait pu le faire. Parmi les membres des Recommandations sur la prévention secondaire de l’AVC, on retrouve : Cheryl Beattie, Jennifer Bogart, Dan Dobbin, Glen Hilton, Judy Hilton, Allan Morrison et d’autres bénévoles qui ont apporté leur contribution.

 
Référence bibliographique du chapitre 2020 sur la prévention de l’AVC +-

Groupe de rédaction scientifique sur la prévention secondaire de l’AVC : David J. Gladstone (président), Alexandre Y. Poppe (coprésident), Aline Bourgoin, Jafna Cox, James Douketis, John B. Falconer, Brett R. Graham, Marilyn Labrie, Lena McDonald, Jennifer Mandzia, Daniel Ngui, Paul Pageau, Amanda Rodgerson, William Semchuk, Tammy Tebbutt, Carmen Tuchak, Jacob A Udell, Stephen van Gaal, Karina Villaluna, M. Patrice Lindsay, Dar Dowlatshahi, Shelagh Coutts et Theodore Wein; au nom du comité consultatif des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, en collaboration avec le Consortium neurovasculaire canadien. Chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC, 7e édition, 2020. Dans M. Patrice Lindsay, Anita Mountain, Gord Gubitz, Dariush Dowlatshahi, Leanne K. Casaubon, Rebecca McGuff et Eric E. Smith (directeurs), au nom du Comité consultatif canadien sur les pratiques optimales en matière de soins de l’AVC et du Comité consultatif canadien sur la qualité des soins de l’AVC, en collaboration avec le Consortium neurovasculaire canadien et le Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC. Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, septième édition, 2020; Toronto (Ontario), Canada : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Commentaires
Nous invitons les intéressés à présenter leurs commentaires, suggestions et questions sur l’élaboration et la mise en application des Recommandations. Faites-en part à l’équipe de l’AVC de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC en envoyant un courriel à pratiquesoptimalesAVC@coeuretavc.ca.

Table des matières du chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC +-

1. Triage et évaluation diagnostique initiale de l’accident ischémique transitoire (AIT) et de l’AVC non invalidant

2. Prise en charge du mode de vie et des facteurs de risque

3. Pression artérielle et prévention de l’AVC

4. Prise en charge des lipides

5. Prise en charge du diabète et de l’AVC

6. Traitement antiplaquettaire des cas d’AVC ischémique et d’AIT

7. Traitement anticoagulant visant la fibrillation auriculaire chez les personnes ayant subi un AVC ischémique 

8. Prise en charge périopératoire du traitement anticoagulant et antiplaquettaire

9. Prise en charge de la maladie artérielle carotidienne extracrânienne et de l’athérosclérose intracrânienne

10. Problèmes cardiaques concomitants chez les personnes ayant subi un AVC

11. AVC ischémique associé au cancer

Ressources AVC