skip-to-main-content
Prochaine section Définitions
L’acide acétylsalicylique pour la prévention d’événements vasculaires
L’acide acétylsalicylique pour la prévention d’événements vasculaires

L’acide acétylsalicylique pour la prévention d’événements vasculaires

7e édition - 2019 MISE À JOUR

 


Introduction et aperçu +-

Les Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC (ci-après, les « Recommandations ») offrent des lignes directrices actualisées et fondées sur des données probantes pour la prévention et la prise en charge des maladies du cœur et de l’AVC, et promeuvent le rétablissement optimal et la réintégration des personnes touchées par ces affections (patients, familles et aidants). Les recommandations concernant l’utilisation de l’acide acétylsalicylique en prévention des événements vasculaires sont un nouvel ajout au groupe de lignes directrices comprises dans les Recommandations. Elles sont uniques en ce sens qu’elles ne sont pas seulement axées sur l’AVC; elles s’appliquent plutôt à la prévention d’un éventail d’affections, notamment les maladies cardiovasculaires, les maladies vasculaires cérébrales, les déficits cognitifs d’origine vasculaire et les maladies artérielles périphériques (MAP). Ce chapitre a été élaboré en réponse aux nouvelles données probantes émergentes sur l’utilisation de l’AAS pour la prévention primaire et à une évaluation actualisée de l’équilibre entre les risques et les bienfaits de l’utilisation prophylactique de l’AAS pour réduire le risque cardiovasculaire. Ces recommandations ont été élaborées en réponse à un besoin de directives des professionnels de la santé et du public à la suite de la publication de plusieurs rapports de recherche récents sur ce sujet. L’information publique sur ce sujet sera également mise à jour en fonction des résultats de ce processus rigoureux d’élaboration de lignes directrices.

Plusieurs organismes ont participé à l’élaboration de ces recommandations. Cet engagement permet de diffuser un seul message cohérent sur ce sujet auprès des professionnels de la santé et du public. L’élaboration, la diffusion et l’adoption de ces recommandations ont pour but d’optimiser à l’échelle du pays les soins fondés sur des données probantes, de réduire les variations dans les soins fournis et de diminuer l’écart entre les connaissances actuelles et la pratique clinique.

Le thème de la septième édition des Recommandations est : « établir des liens pour optimiser les résultats individuels». La collaboration entre plusieurs organismes pour l’élaboration des recommandations relatives à l’utilisation de l’AAS pour la prévention des maladies vasculaires est un excellent exemple de l’établissement de ces liens. Cette collaboration renforce la crédibilité et l’adoption de ces recommandations en fournissant un message cohérent à tous les groupes concernés par les maladies représentées. Les membres du groupe de rédaction des présentes recommandations, lesquels sont des spécialistes des maladies du cœur, de l’AVC et des déficits cognitifs d’origine vasculaire, affirment avoir reçu de nombreux appels de leurs collègues de la communauté pour les conseiller sur l’utilisation de l’AAS en prévention primaire. 

La septième édition des Recommandations comprend une approche holistique élargie qui tient compte des liens entre le cœur et le cerveau, ainsi que des comorbidités et de la complexité croissante des cas des personnes touchées par les maladies du cœur, l’AVC et les déficits cognitifs d’origine vasculaire. Cette collaboration et les présentes recommandations sur l’AAS démontrent une fois de plus les liens entre le cœur et le cerveau, un thème prioritaire sur lequel Cœur + AVC a lancé une approche à plusieurs volets pour favoriser la sensibilisation et l’intégration dans la recherche, la planification et les changements systémiques, et la prestation des soins. De plus, cette septième édition sous-tend un examen ciblé de la représentation selon le sexe et le genre dans les essais cliniques précurseurs sur lesquels les recommandations sont fondées. L’objectif était de déterminer la mesure dans laquelle les données probantes disponibles ont inclus des sujets masculins et féminins dans des proportions suffisantes pour pouvoir détecter des résultats spécifiques et les généraliser pour une population plus vaste. Ces conclusions sont présentées dans les sections de discussion du chapitre et sont intégrées dans les recommandations proprement dites, le cas échéant.

Méthodologie d’élaboration des lignes directrices +-

La méthodologie détaillée et l’explication de chacune de ces étapes dans l’élaboration et la diffusion des Recommandations sont offertes dans le manuel Aperçu et méthodologie des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, accessible sur le site Web des pratiques optimales de l’AVC au Canada.

 

Conflits d’intérêts : Tous les participants potentiels à l’élaboration des recommandations et au processus de révision doivent signer des ententes de confidentialité et divulguer par écrit tous conflits d’intérêts réels ou potentiels. Tout conflit d’intérêts divulgué est examiné par les coprésidents du comité consultatif des pratiques exemplaires et par les membres du personnel concernés de la fondation afin d’en évaluer l’incidence possible. Les membres potentiels de n’importe quel groupe de rédaction qui ont des conflits considérés comme importants ne sont pas sélectionnés dans le groupe de rédaction ou le comité consultatif. Les participants qui sont en situation de conflit pour un thème en particulier sont signalés au début des discussions sur ce thème. Dans le cas du président, un participant qui n’est pas en situation de conflit assume ce rôle le temps de cette discussion, afin d’assurer un débat équilibré. Les déclarations de conflit d’intérêts des membres du groupe de rédaction se trouvent à l’annexe 2.

 

Remerciements +-

La Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada remercie sincèrement les responsables et les membres du comité de rédaction du document L’AAS pour la prévention primaire des accidents vasculaires, lesquels ont tous consacré gratuitement de leur temps et leur expertise pour mettre ces recommandations à jour. La fondation remercie spécialement les membres du comité Communautaire de consultation et révision, lesquels ont relu toutes les sections de ce module et partagé leurs expériences et réflexions personnelles sur ce qui a rendu ou aurait dû rendre leur mandat optimal; il s’agit de Cheryl Beattie, de Jennifer Bogart, de Dan Dobbin, de Glen Hilton, de Judy Hilton, d’Allan Morrison et d’Anjie Valgardson. Des membres du Consortium Neurovasculaire Canadien, de la Société canadienne de cardiologie, de l’organisme Thrombose Canada et de la Société Canadienne des pharmaciens d’hôpitaux ont participé à la préparation de ces recommandations. La Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada remercie l’Association des pharmaciens du Canada d’avoir relu l’ébauche des lignes directrices. Les recommandations ont fait l’objet d’un examen externe par Lana Castellucci, Robert Cote, Kim Connelly, John Eikelboom, Michael E. Farkouh, Karen Harkness, Robert Hegele, Andrew Krahn, Gabriela Lewin, Louise McCullough, Kara Nerenberg, Wieslaw Oczkowski, Stephen Phillips, Heather Purvis, Elissa Weinberg et Heather Williams. La fondation exprime sa gratitude à l’endroit du comité consultatif sur les pratiques optimales et la qualité des soins de l’AVC, notamment Eric Smith, Anita Mountain, Leanne K. Casaubon, Gord Gubitz, Dar Dowlatshahi, Dylan Blacquiere, Thalia Field, Louise Clément, Farrell Leibovitch, Christine Papoushek, Jeffrey Habert, Barbara Campbell, Joyce Fung, Michael Hill, Tim Hillier, Eddy Lang, Pascale Lavoie, Beth Linkewich, Colleen O’Connell, Melanie Penn, Jai Shankar, Debbie Timpson, Theodore Wein et Katie White, pour l’examen interne et les conseils tout au long du processus. La Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada remercie Norine Foley et l’équipe d’analyse des données probantes de workHORSE; Colleen Norris pour sa contribution aux enjeux relatifs au sexe et au genre dans les données probantes disponibles; Laurie Charest, de la fondation, pour la coordination des équipes chargées des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC; et ses propres équipes internes qui ont contribué à la préparation et à la publication des recommandations: Communications, Services créatifs, Services linguistiques, Promotion du rétablissement, Politiques de santé et Solutions numériques.

Membres du comité de consultation et d’évaluation communautaire

Cœur + AVC est reconnaissante aux membres du comité de consultation et d’évaluation communautaire qui, concurremment avec le groupe de rédaction constitué d’experts, ont passé en revue toutes les sections de ce chapitre, raconté leurs expériences personnelles et commenté ce qui a optimisé leur cheminement ou ce qui aurait pu le faire. Les membres du comité de consultation et d’évaluation communautaire sur L’acide acétylsalicylique (AAS) pour la prévention d’événements vasculaires sont Cheryl Beattie, Jennifer Bogart, Dan Dobbin, Glen Hilton, Judy Hilton, Allan Morrison et Anjie Valgardson. (La méthodologie du PCCR sera bientôt disponible - Lindsay et al, 2020 soumis pour publication).

 

Appui +-

Ces lignes directrices sont appuyées par le Consortium neurovasculaire canadien, la Société canadienne de cardiologie, l’organisme Thrombose Canada, la Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux, l’Association des pharmaciens du Canada et la Nurse Practitioners’ Association of Ontario.

Citation bibliographique du chapitre +-

Theodore Wein (auteur principal), Patrice Lindsay (auteure-ressource), Norine Foley, David J Gladstone, Alexandre Poppe, Alan Bell, Leanne K. Casaubon, Shelagh Coutts, Jafna Cox, James Douketis, Thalia Field, Laura Gioia, Jeffrey Habert, Eddy Lang, Shamir Mehta, Christine Papoushek, William Semchuk, Mikul Sharma, Jacob Udell, Stephanie Lawrence, Anita Mountain, Gord Gubitz, Dariush Dowlatshahi, Andrea de Jong, Anne Simard, Cindy Y. Y. Yip et Eric E. Smith (auteur en chef), au nom du groupe de rédaction du chapitre sur la prévention de l’AVC de 2019. Patrice Lindsay, Anita Mountain, Gord Gubitz, Dariush Dowlatshahi et Eric E. Smith (réviseurs) des Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, septième édition; au nom du comité consultatif canadien sur les pratiques optimales en matière de soins de l’AVC et du comité consultatif canadien sur la qualité des soins de l’AVC, 2019; Ottawa (Ontario) Canada : Cœur + AVC. En collaboration avec le Consortium Neurovasculaire Canadien.

Commentaires +-

Nous invitons les intéressés à présenter leurs commentaires, suggestions et questions sur l’élaboration et la mise en œuvre des Recommandations.

Transmettre les commentaires à l’équipe de l’AVC de la fondation : pratiquesoptimalesAVC@coeuretavc.ca.
Ressources AVC